Livret d'accueil et de bienvenue chez PAMCO Industries

SOMMAIRE

Présentation - L'organigramme fonctionnel - Quelques Quelques chiffres - L'activité - Les clients principaux - L'engagement qualité de la Direction - L'organisation du travail - La convention collective - Lesprit qualité - La sécurité - Secouristes du travail - Infirmerie - Avantages salariés - Les congés payés - Pour la bonne règle - La formation - Quelques extraits du règlement intérieur.

PREAMBULE

Ce livret d'accueil est destiné à présenter succinctement aux nouveaux arrivants leurs nouveaux cadres de travail sans prétendre les informer complètement. Pour de plus amples renseignements, il y aura lieu de se référer notamment à la législation en vigueur, à la Convention collective, au règlement intérieur, etc...

Présentation
Le passé du site industriel de Pontchardon est riche en événements. Les origines les plus lointaines du site qui soient connues à ce jour, figurent dans des écrits datant de l'an 1347 de l'abbaye de Saint Wandrille, près de Rouen, où il est fait état de fabrication à Pontchardon de boulets de canon à l'époque de la guerre de Cent Ans.

Plus près de nous, en 1835, une fabrique de papier fut créée utilisant l'eau de la rivière la Touques. Cette activité fut rapidement abandonnée. Le site a vu son activité s'orienter ensuite vers la métallurgie entre 1838 et 1868. Un haut-fourneau fut implanté, alimenté alors par le minerai de fer venant de la région (notamment de Villers en Ouche et du Sap).
Vers 1860, la construction de la gare de Ticheville permit l'acheminement du minerai en plus grande quantité. La production de fonte est alors multipliée par deux. Il fallait à l'époque 16 chevaux pour assurer le transport du minerai par charettes de la gare de Ticheville à Pontchardon. La production à la fin du XIX ème siècle était largement constituée par la fabrication par milliers de marmites en fonte (appelées « négropot ») expédiées principalement aux Antilles. Elles permettaient de recueillir le latex, sève de l'hévéa, servant à fabriquer le caoutchouc.
En 1920, un industriel de Livarot fonde les Fonderies et Ateliers d'Usinage de Pontchardon (FAP).Au début des années soixante, la Société des Fonderies et Ateliers de Randonnai (SFAR) absorbe la FAP. Elle emploie plus d'une centaine de salariés et produit environ 120 tonnes de fonte par mois au début pour monter peu de temps après à environ 200 tonnes/mois. Les fabrications d'alors sont très diverses, allant des carters et boîtes de vitesse de véhicules militaires (jeep) aux impulseurs (appelés aussi roues à aubes) en passant par les semelles de fer à repasser Calor et les dessus de cuisinières à fioul.
Elle décentralise ses autres fonderies en Normandie; parmi elles, la fonderie de Vitry dont on retrouve toujours aujourd'hui le sigle (la marque est déposée) FV sur les pièces en bronze. Elle transfère également en 1961 la fonderie de Gravigny (Eure) à Pontchardon (un exemple encore existant de ces déménagements est constitué du chantier B), ainsi que la fonderie de bronze venant de Nanterre en 1962 ( machines, modèles, et jusqu'à la charpente du bâtiment actuel). La production de fonte atteint des sommets au milieu des années soixante dix avec 1300 tonnes par mois. Les salariés étaient alors un peu plus de 450.

En 1980, l'usine de Randonnai ferme et celle de Pontchardon est confiée en location-gérance à la SARL PAMCO, au capital de 21000 francs, créée le 13 octobre 1980 par M.Philippe-André MEYER qui a baptisé sa société d'un nom issu de ses initiales. En début d'année 1981, la SARL change de statut et devient SA PAMCO Industries au capital de 1 million de francs.
Le 25 mars 1986, la SA se porte acquéreur de l'usine qui intègre alors le groupe CF2M (Compagnie Française de Moulages et de Métallurgies). Le 28 juin 1989, son capital est augmenté à 4 millions de francs.
Depuis le 1er janvier 1995, la Société PAMCO Industries a fusionné avec la société CFFC de Rochefort (Compagnie Française des Fontes en Coquille) appartenant elle aussi au groupe CF2M.

Quelques chiffres
Le capital de la société CFFC-PAMCO Industries est de 49 480 000 frs.Son chiffre d'affaires hors taxes se situe en 1995 pour l'établissement aux environs de 130 millions de Francs.
A Pontchardon, la production de fonte peut atteindre 1200 tonnes par mois et celle de bronze 20 tonnes par mois. L'effectif de l'usine de Pontchardon est d'environ 250 salariés répartis en 3 catégories: salariés horaires, mensuels ETAM, et cadres.

L 'activité
L'activité fonte est principalement orientée vers les secteurs de l'automobile, du poids lourd, de la mécanique, des engins de travaux publics et du machinisme agricole, ainsi que de l'industrie du froid et de la climatisation industrielle. Elle s'exerce principalement dans le domaine de la sous-traitance des grands donneurs d'ordres de ces secteurs.
L'activité robinetterie est, quant à elle, tournée essentiellement vers les travaux d'adduction d'eau en France et surtout à l'export (Afrique, Amérique du Sud, Moyen-Orient, ...). Elle intégre la conception, la fabrication et la vente de nos propres produits sous la marque FY.
Les produits fabriqués sont des carters de moto-réducteurs, des tubulures, des grappes de chapeaux de paliers, des poulies, des disques et tambours de freins, des robinets en fonte et bronze, etc... en petites, moyennes et grandes séries.

Les clients principaux (par ordre alphabétique)
Allied Signal, AMC Industries, Bitzer, Caterpillar, DAF Trucks, Fabris, Française de Mécanique, Gima, John Deere, Knorr-Dahl, New Holland, Powertrain (filiale de Général Motors), Renault, Rexroth, RYI, Safoc, Scop Mecagé, Sew-Usocome, Socomeb, STA, Twin Disc, Valéo,.. et aussi Générale des Eaux, Lyonnaise des Eaux, SAUR,...
L'activité fonte compte une centaine de clients pour lesquels nous fabriquons 1400 références de pièces. L'activité bronze représente environ 700 clients pour une centaine de références de pièces.


ENGAGEMENTS DE LA DIRECTION GENERALE.
La PERENNITE de l'entreprise n'est aujourd'hui assurée que par sa COMPETITIVITE. Cette COMPETITIVITE, jamais définitivement acquise, s'identifie à la SATISFACTION CLIENT, en même temps qu'à la SATISFACTION des PARTENAIRES de l'entreprise (personnels, actionnaires, fournisseurs, etc....)
Pour atteindre cette finalité, l'entreprise a inscrit dans sa politique générale une politique de QUALITE TOTALE réaffirmée en décembre 1993 par une note d'orientation de la Direction Générale. Celle-ci s'exprime à partir des axes suivants :
- Amélioration continue de la qualité du produit et des services (délais, réactivité, aide à la conception....)
- Réduction des coûts de production par la mise en place d'un ensemble de Plans d'Amélioration de la Qualité et des Coûts.
- Formation et mobilisation du personnel.
- Maintien des moyens de production dans un état optimal et pratique d'une politique d'investissements bien ciblée.
- Conformité du système qualité en place aux exigences de l'ISO 9000 et des référentiels des grands donneurs d'ordres (EAQF, QS 9000,....).
Cette politique s'impose à tous. C'est en progressant sans cesse que nous continuerons à exister et pourrons nous développer

L'organisation du travail
La durée hebdomadaire de présence au travail est de 39 heures. En production ces heures sont actuellement réparties à raison de 8,50 heures du lundi au jeudi et 5 heures le vendredi. Le travail se fait selon un horaire de journée (dit normal) ou en équipe (du matin ou d'après-midi) .
Dans les 2 cas de figure, la rémunération s'établit selon le poste par rapport à un salaire fixe ou au rendement.
Pour les salariés travaillant en équipe, un temps de pause casse-croûte de 30 minutes est payé par jour travaillé. Par ailleurs, un temps de pause de 15 minutes par jour travaillé est également accordé aux salariés travaillant en horaire de journée.

La convention collective
La convention collective en vigueur est celle des Industries Métallurgiques, Mécaniques et Connexes de l'Orne.

L'esprit qualité
Dans notre activité comme dans beaucoup d'autres, la qualité est devenue une nécessité pour faire face aux exigences d'une économie qui devient de plus en plus concurrentielle. La politique suivie par l'entreprise a déjà permis à ses salariés d'atteindre un certain niveau de qualité qu'il faut sans cesse continuer d'améliorer. Pour celà, plusieurs démarches sont mises en oeuvre :
* le PAQC (Plan d'Amélioration de la Qualité et de réduction des Coûts) qui privilégie les actions d'amélioration de l'organisation, à travers notamment l'application de la méthode 5S et de la TPM (Maintenance Productive Totale).
* le traitement des suggestions pouvant être émises par l'ensemble du personnel et qui sont traitées par la structure de promotion du PAQC.
D'autre part, le service qualité utilise un certain nombre d'outils de la qualité tels que la Maîtrise Statistique des Processus (MSP ou SPC en anglais), les études AMDEC, les audits internes, etc... afin de mettre en évidence toutes sortes de dysfonctionnements pour mieux y remédier.
Ces actions de progrès requièrent de la part des salariés une volonté affirmée d'en être les acteurs avec le soutien de leur encadrement. Le travail déjà réalisé a permis d'obtenir en Mars 1995 la certification ISO 9002 pour l'activité fonte (sous-traitance) et en 1996 la certification VALEO 1000.
Par l'intermédiaire de l'amélioration continue de la qualité, l'objectif est aujourd'hui d'obtenir la reconduction de la certification ISO 9002 pour l'activité fonte et la certification ISO 9002 pour l'ensemble de l'activité robinetterie, ainsi que les habilitations EAQF 1994 (RENAULT) et QS 9000 (FORD, GM, CHRYSLER) relatifs aux référentiels de nos grands donneurs d'ordre du monde automobile.
La qualité est l'affaire de chacun et de tous les salariés ensemble. Elle n'est pas synonyme de difficulté de réalisation ni quelque chose qui se fabrique en plus. Elle passe par la recherche systématique de l'action pour « faire bien du premier coup »et « au moindre coût », et par la volonté des hommes à communiquer. C'est notre état d'esprit, notre mode de pensée et d'action.

La sécurité
* La sécurité est l'affaire de tous. Elle est à la fois un droit et un devoir pour chacun.
* L'encadrement et le Comité d'Hygiène et de Sécurité et des Conditions de Travail veillent au respect de ce principe.
* Au niveau de chaque salarié un équipement individuel de protection (casque, chaussures, gants, lunettes) doit être porté partiellement ou en totalité selon le poste de travail occupé.
*Il faut respecter les consignes de sécurité dans le travail et dans la circulation au sein de l'usine (ne pas courir, ne pas passer sous les portes automatiques réservées aux engins de manutention,.....)

Secouristes du travail
12 salariés possèdent actuellement le brevet de secourisme et peuvent intervenir pour les premiers soins en cas d'urgence.

Infirmerie
Elle est située à côté des vestiaires. Une infirmière y est présente pendant les heures de journée et le médecin du travail y consulte en moyenne 3 jours par mois.

Avantages salariés issus de la loi
* possibilité de prêt 1 % logement
* existence d'un accord de participation aux fruits de l'expansion de l'entreprise pouvant permettre d'attribuer sous conditions une somme produisant intérêts, somme débloquée en début de mois d'avril au bout de 5 ans.

Avantages Comité d'établissement
* fête de Noël annuelle
* distribution de jouets aux enfants du personnel (jusqu'à 13 ans)
* colis de fin d'année
* centrale d'achats permettant des acquisitions à prix négociés *etc.... -

Avantages issus de la convention collective
* congés exceptionnels pour événements de famille : mariage du salarié, décès du conjoint ou concubin :
1 semaine décès d'un enfant mineur
3 jours décès d'un enfant majeur, du père, de la mère, d'un beau-parent
2 jours décès d'un frère, d'une soeur, d'un grand-parent : 1 jour etc ...
* journées d'ancienneté :
1 jour après 8 ans
2 jours après 12 ans
3 jours après 15 ans
4 jours après 20 ans
En outre l'entreprise octroie 5 jours d'ancienneté après 30 ans.
* attribution de chaussures de sécurité 2 fois par an en milieu et fin de chaque année aux salariés en production (la Convention Collective ne prévoyant qu'une distribution annuelle).
- issus des usages
* distribution de vêtements de protection en milieu et fin de chaque année à chaque salarié en production.

Avantages entreprise
* 3 jours pour congés de naissance.
* existence d'un accord d'intéressement aux bénéfices pouvant permettre d'attribuer sous conditions une somme débloquée 6 mois après la clôture de l'exercice.
* mise à disposition d'un réfectoire avec micro-onde, réfrigérateur, chauffe-plat et casiers
* mutuelle complémentaire maladie facultative pour les salariés horaires et mensuels employés non article 36, avec option famille ou célibataire.
* Prime de transport par mois travaillé pour les salariés dont le domicile est situé à 5 km ou plus par le réseau routier le plus court (au lieu de 10 kms ou plus à vol d'oiseau prévu par la convention collective)
* après 6 mois d'ancienneté, prime de vacances et prime de fin d'année versées fin Juillet et fin Décembre sous condition de présence à l'effectif au moment de leur distribution.

Les congés payés
La production s'arrête pendant 4 semaines en été, en général au mois d'août, et 1 semaine en fin d'année. Les dates précises sont déterminées chaque année. Pour la bonne règle chaque salarié doit:
- faire part au Service du Personnel de tout changement concernant sa situation familiale, son adresse, ses coordonnées bancaires, etc...
- en cas d'absence imprévue (maladie ou autre) prévenir ou faire prévenir le jour même son responsable hiérarchique par téléphone ou par l'intermédiaire d'un collègue de travail.
- tout salarié autorisé à s'absenter dans le cadre d'un événement familial devra fournir de sa propre initiative un justificatif officiel de l'événement intervenu.
- pour pouvoir s'absenter de son poste de travail, tout salarié doit demander un bon de sortie à son supérieur hiérarchique en indiquant les heures de départ et de retour prévues et le motif d'absence.

La formation
Chaque année, un budget important, supérieur aux obligations légales, est consacré aux actions de formation. Ces actions sont mises en oeuvre dans le cadre d'un plan de formation établi en fonction des orientations de l'établissement, des besoins des ateliers et des services, et des besoins des salariés.

Quelques extraits du règlement intérieur
Ce règlement intérieur, affiché sur les panneaux réservés à cet effet à l'entrée des vestiaires, est applicable dans l'enceinte de l'établissement. En voici quelques extraits :
. « tout accident survenu au cours du travail doit être déclaré par un salarié le jour même ou au plus tard dans les 24 heures »
. « l'accès au réfectoire n'est autorisé que pendant les heures fixées pour les repas »
. « tout salarié doit se présenter aux visites médicales du travail réglementaires à la date et à l'heure qui lui seront indiquées »
. « toute absence doit être justifiée dans les 48 heures »
. quelques actes non admis:
« se déranger dans sa besogne sans motifs et sans autorisation » « refuser un déplacement à un poste similaire » « sortir du de travail sans autorisation ».
Précisons également que toute absence pour congé exceptionnel et journée d'ancienneté doit faire l'objet d'une demande d'autorisation d'absence auprès du responsable hiérarchique.

L'ensemble du personnel vous souhaite une bonne intégration. Vos collègues et hiérarchique restent à votre disposition pour répondre à toute question complémentaire.